Posts Tagged ‘consommation’

Petit précis d’arnaque bio…

Pourquoi chercher les ennemis de l’autre côté de la ligne, alors qu’il suffit parfois d’observer  ses propres rangs…? C’est ce qu’il se passe depuis déjà trop longtemps dans le domaine de la consommation bio… A trop vouloir sauver la planète bleue pour la rendre plus verte, elle se transforme petit à petit en un bain de boue géant… On ne sait plus sur quoi on met les pieds, ni même à qui se fier… Quelques exemples pour illustrer ce propos ?

Tout a commencé dans les années 60/70, grâce au militantisme acharné de quelques irréductibles babas cool persuadés que l’avenir de la planète était à chercher dans l’écologie. Quelques années, passèrent et avec elles, des Greenpeace, des WWF, des Al Gore, et des Nicolas Hulot furent sur-médiatisés. Leur combat semblait presque gagné lorsque l’opinion publique s’empara du phénomène pour en faire son nouveau crédo…

C’était sans compter sur les industriels malmenés par les médias. Taxés alors de profiteurs sans vergogne, de pollueurs et d’esclavagistes et qui devant de telles attaques, ont vite décidé de tout repeindre en vert et de passer de l’autre côté de la barrière…

C’est ainsi qu’aujourd’hui, chers consommateurs avertis, vous pouvez à loisir jouir de produits tous plus green les uns que les autres dans les allées blafardes et froides de vos supermarchés préférés. Une véritable aubaine pour les portefeuilles qui se voient profiter de produits bio de super qualité à « pas cher bon prix » … Enfin, ça c’est du marketing…

Car derrière ces affaires alléchantes, se cache, entre autres, le scandale des graines germées bio contaminées. Ou encore quelques pauvres travailleurs marocains transpirant sous le soleil espagnol. Sans oublier de jeunes et beaux péruviens sous-payés à ramasser le café pour remplir nos précieuses tasses de caféine bio, mais pas équitable… Car comble du green, bio et équitable ne font pas forcément la paire…

Sans parler de l’équation « bio + écologie » dont le lien est même quelque fois très lointain. En effet, il n’y a rien de plus polluant qu’une compote aux fruits bios dans une gourde jetable, non recyclable, ou de trois bananes et deux avocats bios sous barquette et film plastique, non recyclables. Les yaourts bios dans des contenants en plastique individuel et non recyclable ? Une hérésie qui aurait déjà du disparaître…

Mais ces ennemis ne sont pas les pires. Ils sont d’ailleurs parfaitement identifiés chez les sympathisants du bio, qui de leur côté ont eu vite fait de limiter leurs allées et venues dans les grandes surfaces à quelques indispensables, introuvables en bio ou trop chers. Car oui, certains produits bio reste chers. Ou peut-être sont-il juste correctement payés aux éleveurs et transformateurs? L’enquête reste ouverte…

Non, figurez-vous qu’il se trouve même quelques ennemis, habilement cachés sous des uniformes de «bio-man». Ils sont très facilement reconnaissables. Ils aiment le bio ET l’argent.  Mais surtout l’argent.

Ainsi, dans la campagne, gersoise en l’occurrence,  se profilent de temps à autre quelques festivités culturelles « labelisées » bio, organisées par des agriculteurs respectueux de l’environnement. Mais certainement pas de leur concitoyens. Puisque c’est sans aucune honte qu’ils vous invitent à venir profiter d’un simple concert en plein air dans un champ, avec une entrée à 10€ (par jour!) et des bières et des verres de jus ou de vin bios à 2,5€.

Au fond, ils ont raison. Il ne faudrait quand même pas confondre valeurs bios avec solidarité et humanité… Rien à voir… Et puis le bio, c’est pas pour tout le monde, il faut savoir le mériter…

Publicités